AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Premier débat : vie et mort

Aller en bas 
AuteurMessage
Eweor

avatar

Nombre de messages : 237
Localisation : Beauvais/Amiens
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Premier débat : vie et mort   Sam 11 Aoû - 11:37

Je vous propose de réfléchir à un premier débat sur une citation de Victor Hugo (qui est aussi la citation de la première nouvelle du livre d’Emeline ^^) : « Ne dites pas mourir, dites naître ».


Peut-on envisager que Victor Hugo croyait à la métempsychose ? Pour lui la mort semble être un commencement, voir un renouveau, puisqu’il parle d’une renaissance après la mort. Mais la mort peut-être aussi envisager comme une naissance dans le cas où elle est source de soulagement : elle est alors vécu comme « une seconde vie ».
Et inversement, peut-on dire « ne dites pas naître, dites mourir » ? Car la vie est belle et bien une mort lente, une mort inscrite dès la naissance, et accepter de vivre c’est aussi accepter de mourir…
On pourrait donc envisager que la naissance face à la mort serait perçu comme une sorte d’espoir, car après la mort, il y a peut-être la « vie éternelle » ? L’immortalité de l’âme ? Ou bien sa résurrection ? Beaucoup de mystères en tout cas. La mort est et restera une chose fascinante et envoûtante dont nul n’a le secret.

_________________
La mer n'existe pas car la mer n'est qu'un rêve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-dela-des-etoiles.goldzoneweb.info
Doublecroche

avatar

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Sam 11 Aoû - 17:05

Oui. Je ne sais plus qui a dit "l'être humain est un être pour la mort", mais en tous cas, naître c'est mourir à petit feu, car l'on naît pour mourir.
Ensuite, meurt-on pour vivre? La question reste encore et toujours en suspens.
Ceci dit, quelques bribes de réponses peuvent être apportées, je pense.

Je vais témoigner d'un "imprévu".

J'ai eu un accident et j'ai perdu connaissance. Complètement. Je ne saurai décrire tout ce que j'ai vu, mais il y avait de la lumière et des couleurs inconnues et puis cet océan avec toute la connaissance... Et là, il y a eu comme une hésitation, une suspension... Et puis tout est devenu blanc et il y a eu le retour au présent. J'ai l'impression que ça a duré des heures mais en fait il ne s'est écoulé qu'une minute.

Ai-je vu la mort en face, comme on dit? Impossible de le savoir... Mais tout ce que je peux dire, et avec certitude, c'est que j'étais bien, plus aucune souffrance, plus aucune question, je savais tout. Ce n'était pas une renaissance ou une naissance, mais un délivrement de tout ce qui, au fond, fait de l'humain un être vivant.

Tout cela doit vous paraître bien embrouillé (ça l'est encore et toujours pour moi ^^), mais pour en revenir au sujet principal de l'article, mort et naissance sont étroitement liées car elles s'inscrivent toutes deux dans le temps, celui qui passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merricat

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 41
Localisation : In the Rabbit's Hole
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Mar 14 Aoû - 0:53

Je comprends parfaitement ce que tu veux dire et cela me ramène à ce que l'on dit, dans la philosophie tibetaine, que les bébés, en naissant ont le savoir, et qu'ils le perdent à leur premier cri. Peut-être qu'en mourrant,tout nous reviendra ?
Je n'ai pas grand chose à apporter car je suis d'accord en grande partie avec ce que vous dites. La mort fait partie de la vie, et inversement.
J'ai toujours songé qu'il y avait quelque chose après la vie sur terre. Je ne sais pas encore quoi, je le saurai quand le moment viendra. Cela me rappelle la très belle phrase de Gaby Morlay, qui, au seuil de la mort, écrivit "je ne pars pas, j'arrive". De tels mots m'importent.
Je suis Bretonne et beaucoup de personnes dans ma famille croient aux principes de la Nature.
L'une d'elle me disait "la vie n'est que recommencement, pourquoi pas la mort ?". Et c'est quelque chose de très ancré dans le paganisme celtique,et pourquoi pas ?
Je suis fascinée par la mort pour toutes ces choses, et j'en ai eu conscience très tôt, qu'elle faisait partie de ma vie. Accepter la mort, oui, c'est ce qui nous permet de l'apprivoiser, et de ne pas la craindre... et cela fait relativiser enormement de choses dans nos vies. En tout cas, pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LiliRose

avatar

Nombre de messages : 591
Age : 33
Localisation : In Willy Wonka's Factory
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Mar 14 Aoû - 7:56

Moi, ce que je comprends avant tout dans cette citation - et c'est d'ailleurs dans cette visée là que je l'ai utilisée dans mon recueil - c'est que pour chaque vie qui se perd, une autre se dévoile, la mort qui crée la vie.

Une fleur, des graines, elle meurt, elle renaît, de ses "cendres" si l'on peut dire. Ce n'est pas la même fleur. Mais une vie née de la mort.

A chaque seconde, un homme meurt ; à chaque seconde, un enfant naït. Métempsychose après, qui sait ? Nous ne pouvons qu'émettre des suppositions. Mais ce qui est sûr, c'est que pour chaque deuil, on peut fêter une naissance.

_________________
"Bienheureux les fous, parce qu'ils sont fêlés, ils laissent entrer la lumière."

http://requiem.nouvelles.free.fr >>> MoN ReCuEiL
MoN SiTe RoSe BoNbOn <<< http://monsiterosebonbon.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem.nouvelles.free.fr
LiliRose

avatar

Nombre de messages : 591
Age : 33
Localisation : In Willy Wonka's Factory
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Jeu 16 Aoû - 12:40

"Au delà de la vie, il n'y a que l'immense obscurité de la mort".
Massimo Carlotto

_________________
"Bienheureux les fous, parce qu'ils sont fêlés, ils laissent entrer la lumière."

http://requiem.nouvelles.free.fr >>> MoN ReCuEiL
MoN SiTe RoSe BoNbOn <<< http://monsiterosebonbon.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem.nouvelles.free.fr
Azdar

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 31
Localisation : Dans un monde à part...
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Ven 17 Aoû - 19:23

Naître c’est mourir… Mais le mort sait naître…

Je ne suis sûr de rien, mais je sais une chose, la mort nous attire inlassablement vers elle, et … vrai ou pas, nous nous obstinons à chercher une vie à la mort…

Pourquoi ?

Pour grandir, imaginer, penser… Vivre… Et oui, il est dur pour un être conscient (j’ai longuement hésité à mettre intelligent ^^) d’accepter qu’il soit éphémère…

Mort, vivant, quelle importance, nous ne sommes que des feuilles… et bientôt… nous ne serons plus rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ytilyr.skyblog.com
Tristan

avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Longueuil, Qc
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Mer 22 Aoû - 1:58

Dernièrement, j'ai lu sur une paroisse : "L'espèrance, une nourriture pour l'esprit"

Je vois la vie et la mort, comme les bouddhistes, comme étant une sorte de cycle, du quel on ne sort que le moment venu pour rejoindre le Tout des théosophes.

Néamoins, je suis d'avis que mourir c'est naître et naître est mourir. Mais n'oublions toutefois pas là célèbres loi : "Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme".

Quand l'on naît, je crois que nous devons prendre conscience de 2 choses :

La première étant, que nous allons mourir un jour.
La deuxième étant, que nous sommes si petit, nous ne sommes pas grand chose, vis à vis l'étendu de l'univers.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarhatred

avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : là où il pleut souvent
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Mer 22 Aoû - 21:07

"Ne dites pas mourir, dites naître"
D'un point de vue concret, je ne suis pas très d'accord avec cela, quand nous mourons, notre corps se décompose, nous redevenons poussière, redevenons néant. Si certaines choses peuvent, à la mort, donner naissance à d'autres, je ne pense pas que cela soit une loi ''fondamentale''. Par exemple, quand il vous reste un résidu de colle liquide sur les doigts ou un peu de savon liquide, à force de frotter, gratter, la substance va se désintégrer pour qu'au final il n'en reste absolument rien. Certes ces exemples ne sont possible car qu'en quantité minime. Je suis plus d'accord avec Tristan quand il dit que tout se transforme.
Pour moi mourir n'entraine pas forcément la vie, mais la vie entraine la mort ou une sorte de mort. La vie c'est plus pour moi la succession d'états différents qui aboutissent à celui qu'on nomme l'état de mort qui nous est si mal connu. Nous voyons la mort comme la fin d'un état, mais peut-etre est-il simplement une étape intermédiaire à un autre état qui nous est inconnu? et dans ce sens la réincarnation parait comme tout à fait possible, néanmoins dans cette vision de la réincarnation, il s'agirait simplement d'un état de plus et non pas vraiment comme une nouvelle vie. A moins qu'on considère que chaque nouveau état est comme une nouvelle vie? mais comme je pense que tout évolue en permanence, je ne pense pas qu'on puisse l'affirmer. (euh vous me suivez?)

Doublecroche, ta phrase: car l'on nait pour mourir, me gène un peu.
C'est vrai qu'à partir du moment meme où nous sommes créés nous allons vers la destruction, vers la mort, à peine vivant que nous savons que notre chemin nous amenera à la définition courante de la mort. Mais naissons nous vraiment pour mourir? je veux dire, le sens de notre n'est pas la mort.

je vais m'arreter là pour l'instant, mais nul doute que comme sans doute la plupart d'entre vous j'ai encore à dire sur ce large sujet^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azdar

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 31
Localisation : Dans un monde à part...
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Jeu 23 Aoû - 14:37

Vie, mort…

Nul ne sait... Mais moi je ne suis pas "nul" donc je sais une chose... Je ne sais rien... (Tiens, quelqu'un l'avait dis avant moi, un sot sûrement ou un philosophe, quel pléonasme...)

J'ai entendu une fois que la mort était une absence d'état, là j'entends qu'elle est la fin d'un état... Certes, tous, avons tendance à juger la mort comme une fin (définitive pour certains, étape pour d'autres, qu'importe...).

Mais un détail me chiffonne, je suis parti du principe que je ne savais rien, alors effectivement, je ne sais pas ce que cache la mort sous ses grands airs d'extinction, mais rien ne me dis que je sais que la naissance est début et que le décès est fin...

Et si nous ne vivions pas, et si nous étions déjà morts, et si ce que l'on prend pour la fin, n'était que le début...

Tout ça pour dire, que le monde n'est que ce que l'on attend de lui, vie, mort, sont des concepts abstraits, sans valeurs concrètes... Chacun verra ce qui lui semblera le plus plausible...

Seul celui qui arpente, connaît le chemin... Le reste n'est qu'illusion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ytilyr.skyblog.com
Fraulein

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 29
Localisation : Grenoble Berlin
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   Dim 6 Jan - 11:25

"Ne dites pas mourir, dites naître"

Je prends cette phrase d'un point de vu métaphorique et non au premier sens du terme, parce qu'on aura toujours beau déblatérer sur les questions existencielles sur les themes de vie et de mort, on tournera toujours en rond face à cela car nous sommes bien incapable d'avoir du recule là dessus.

Bien. Il y a des moments dans une vie, où nous nous remettons en questions. Cela arrive plus ou moins fréquemment chez diverses personnes, mais je suis sûre que ça arrive au moins une fois dans la vie de chacun. La remise en question permet de se redéfinir et de se repositionner dans un contexte. Un évènement en général vient pousser notre âme et conscience à se questionner, et ainsi nous changeons. Le "moi" qui existait avant meurt. C'est comme une sorte de mue, ce qui nous étions avant disparaît car nous évoluons. Et ainsi nous montons d'un échelon sur l'échelle de la conscience. Nous naissons en quelque sorte.

Après "ne dites pas mourir" signifie déjà qu'on a l'envie de le dire, et donc qu'on en est conscient et avoir conscience de la mort c'est avoir conscience qu'on est éphémère, que nous ne sommes pas invincible, que nous avons un temps à vivre et que rien ne nous appartient...etc. Cela nous pousse à prendre conscience de l'importance de la vie. Je pense que "dites naître" signifie en fait qu'il faille se contenter d'avancer et d'être dans l'instant présent toujours en constante évolution, une sorte de naissance de l'esprit, ou de naissance de l'instant, au lieu de se laisser mourir tout les jours en s'enfonçant dans une routine, et en se lobotomisant le cerveau à coup d'évènements médiatiques futiles par exemple. Ou de mourir en oubliant qui l'on est.

Voilà ce que je pourrais dire à première vu sur ces quelques mots de notre cher Victor Hugo.

(on pourrait aussi voir la métaphore de l'artiste qui devient célèbre après sa mort... Mourir pour lui est alors une sorte de naissance puisqu'il se révèle au monde par sa mort et l'on s'interesse à lui.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier débat : vie et mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier débat : vie et mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrice Lumumba, le premier chef de gouvernement congolais mort le 17 janvier 1961
» LES JEUNES FILLES ET LA MORT de Michael Genelin
» Mort du premier Général Américain en Normandie.
» KENGO WA NDONDO sera ELU PREMIER MINISTRE
» [Question] La Dispersion Des Primarques (Le Premier Hérétique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un peu, beaucoup, passionnément ... :: °O Réflexion & Philosophie O°-
Sauter vers: